La téléalarme pour les seniors : de quoi parle-t-on ?

Aujourd’hui, près de 500 000 familles françaises bénéficient de la téléassistance, appelée également téléalarme. Il s’agit d’un système qui est principalement destiné aux personnes âgées. La téléassistance fait appel à des dispositifs de communication qui permettent de relever rapidement et de prendre en charge une chute, un malaise ou bien toute autre urgence.

Qui sont les personnes auxquelles la téléassistance s’adresse ?

Le système de téléalarme est destiné aux personnes qui vivent seules et qui sont enclines à faire un malaise ou une chute sans pouvoir se relever. À ce propos, les statistiques évaluent à 40 % la proportion des plus de 65 ans qui chutent chaque année en France. Ainsi, la téléalarme est une solution qui non seulement simplifie la vie des ainés, mais rassure également leurs proches.

Il est d’ailleurs à noter que les dispositifs de téléassistance sont conseillés par tous les services gériatriques des Centres Hospitaliers Universitaires après une hospitalisation d’une personne âgée. Par ailleurs, différents cas peuvent se présenter et pour lesquels un tel système se révèle être une mesure tout à fait adaptée.

Voici les plus importants :

  • un parent âgé qui vit seul dans sa maison ou son appartement,
  • un proche âgé qui se trouve éloigné des membres de sa fratrie,
  • un ainé qui a déjà chuté auparavant,
  • un membre de la famille avec un problème de santé, ou qui suit un traitement occasionnant des pertes d’équilibre, ou encore qui est en perte d’autonomie.

Comprendre le fonctionnement du système de téléalarme pour nos proches

Maintenant que la question des principaux destinataires du système de téléalarme a été élucidée, il est ensuite nécessaire de comprendre comment il fonctionne. De cette manière, vous pouvez mieux tirer parti de ces dispositifs et renforcer votre confiance en leur efficacité. Ainsi, sachez que cette solution repose au moins sur deux appareils pour fonctionner : un boitier vocal et un objet connecté qui, habituellement, doit toujours être avec l’utilisateur.

  • Le boitier muni d’un haut-parleur

Selon les modèles ou les offres présentées par les prestataires, le boitier peut être branché sur la ligne téléphonique ou bien muni d’une carte SIM. Il se branche également sur une prise électrique.

  • L’objet que l’utilisateur doit porter

Souvent, il se présente sous la forme d’un bracelet ou d’un médaillon porté au cou. Il peut aussi se porter à la ceinture. Il joue le rôle de déclencheur. Une seule pression sur ce « biper » ou « bip » permet d’activer à distance le boitier vocal. La personne en difficulté va alors rentrer en communication avec un chargé d’assistance.

Ce dernier essayera de déterminer le problème et d’agir en conséquence, que l’utilisateur soit en mesure de parler ou non. Selon le cas, les aidants familiaux (proches, amis, gardien, voisin, etc.) ou bien les secours (SAMU, pompiers, gendarmerie, etc.) seront alors contactés pour prendre le relais.

Il est à remarquer qu’il existe des modèles qui font appel à des capteurs. Ces derniers sont notamment posés de part et d’autre dans la maison. Leur fonction est d’identifier les mouvements ainsi que les anomalies. Dans ces derniers cas, le système alertera automatiquement la plateforme de téléassistance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*